Mieux comprendre l’importance de la protection des données dans le secteur comptable

protection-donnees-comptables

À l’heure actuelle, plus de 75 % des entreprises canadiennes appréhendent une augmentation des cyberattaques, mais moins de la moitié de celles-ci prévoient d’accroitre leur budget de sécurité en matière de conformité et de protection des données.

Pourtant, en repoussant la mise en place de solutions de cybersécurité, ces entreprises risquent gros, car un manque de protection des données sensibles peut entraîner des amendes et des pénalités importantes et miner la confiance des clients et partenaires.

Comme ce sont des entreprises qui sont en possession d’une grande quantité de données sensibles et d’informations confidentielles, les firmes comptables comptent parmi celles qui devraient être les mieux outillées pour faire face aux cybercriminels.

Dans cet article, nos spécialistes en gestion d’infrastructure informatique vous expliquent l’importance de la protection des données dans le secteur comptable et vous présentent différents moyens de renforcer celle-ci.

Les répercussions possibles d’une fuite de données sensibles pour une firme comptable

Pour une entreprise du secteur comptable, la protection des données n’est pas qu’une simple question d’éthique, c’est aussi une question de conformité. Et si une firme comptable ne respecte pas les exigences des autorités en la matière, elle en subira les conséquences.

Par exemple, selon la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE), un cabinet comptable s’expose à une amende de 100 000 $ en cas d’irrégularités dans le signalement d’une atteinte à la vie privée.

Une firme comptable pourrait aussi écoper d’une amende pouvant atteindre 10 000 000 $ pour des messages commerciaux non sollicités contenant un logiciel malveillant en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP).

Les entreprises comptables de partout dans le monde peuvent aussi encourir des pénalités de plus de 60 000 000 $ si, par leur mauvaise gestion des renseignements personnels de résidents européens, elles enfreignent le Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’Union européenne.

Enfin, les cybermenaces (logiciels malveillants, hameçonnage, rançongiciels, etc.) continuent d’apporter leur lot de nouveaux risques. Surtout que la Loi sur la protection des renseignements personnels numériques a élargi les responsabilités prévues dans la LPRPDE afin d’y inclure l’obligation de signaler toute atteinte à la sécurité des données. Il y a donc des risques de litige, en plus des amendes mentionnées plus haut.

Comment les firmes comptables peuvent-elles mieux protéger leurs données sensibles?

Au sein d’une entreprise du secteur comptable, plusieurs stratégies peuvent être mises en place pour éviter les fuites de données sensibles, mais aussi pour faciliter la détection des atteintes aux mesures de sécurité et accélérer leur signalement au commissaire à la protection de la vie privée et aux personnes touchées.

La détection et la surveillance

Les entreprises canadiennes du secteur comptable peuvent exercer une surveillance accrue sur leurs systèmes TI pour détecter les incidents de sécurité le plus tôt possible et y remédier promptement. Voici quelques exemples de moyens de détection :

Externaliser la surveillance de l’infrastructure TI

La plupart des entreprises de soutien informatique proposent aujourd’hui des services professionnels de surveillance du matériel réseau, des appareils et des applications afin d’en assurer la sécurité.

Les petits et grands fournisseurs de services TI gérés peuvent aider ou même remplacer le service des TI d’un cabinet comptable. En externalisant ces tâches, il est possible pour les firmes comptables de libérer des ressources internes afin qu’elles se concentrent sur les activités courantes, pendant que des spécialistes en cybersécurité montent la garde.

Mettre en place l’authentification multifacteur

L’authentification multifacteur est un processus informatique d’accès sécurisé au cours duquel l’usager doit fournir au moins deux éléments de preuve pour avoir l’autorisation d’accéder à un programme, une fonction ou évidemment, des informations comptables qui doivent demeurer confidentielles.

Cette stratégie de cybersécurité fournit donc un niveau de protection des données supérieur à celui des méthodes d’authentification à facteur unique (SFA), pour lesquelles l’utilisateur n’a qu’à fournir une seule information, comme un mot de passe ou un code d’accès.

En exigeant plusieurs facteurs d’authentification distincts, l’authentification multifacteur diminue la probabilité qu’un cybercriminel puisse se faire passer pour un utilisateur autorisé et accède aux ordinateurs, aux sauvegardes en ligne, ou autres ressources sensibles. Même si un fraudeur réussit à mettre la main sur un mot de passe, il n’aura pas le deuxième élément requis pour s’authentifier.

Installer des antivirus performants

Les antivirus analysent continuellement la mémoire des ordinateurs pour trouver des logiciels malveillants et les éliminer automatiquement. Ils permettent d’exercer un contrôle centralisé et d’avoir une vue d’ensemble du réseau d’une firme comptable.

Ainsi, même les PME ont la possibilité de gérer leur sécurité de manière centralisée. Les meilleurs outils offrent aussi une protection contre les rançongiciels, les enregistreurs de frappe et les dissimulateurs d’activité afin de prévenir et de détecter certaines des attaques qui sont les plus dommageables pour les entreprises.

La sensibilisation et la formation des employés

Des études ont révélé que 95 % des atteintes à la cybersécurité découlent d’une erreur humaine. C’est pourquoi il est important pour les entreprises du secteur comptable de sensibiliser leurs employés à l’enjeu de la sécurité des données.

Il peut aussi être nécessaire de former les comptables afin qu’ils développent des méthodes de travail qui n’exposent pas des informations confidentielles inutilement. Ce dernier point est d’ailleurs particulièrement important pour les employés qui font du télétravail.

Pour protéger leurs données sensibles, les firmes comptables peuvent se fier à Groupe SL

En conclusion, la cybersécurité et la protection des données sont primordiales pour les firmes comptables, car les cyberattaques peuvent les exposer à de lourdes pénalités financières et nuire à leur réputation. Celles-ci devraient donc mettre en place des stratégies efficaces de sécurité informatique et veiller à ce que leur personnel soit sensibilisé à cet enjeu.

Si vous voulez un coup de main pour protéger votre cabinet comptable des menaces informatiques qui pourraient causer des fuites de données sensibles, contactez notre équipe de spécialistes en cybersécurité ! Nous pourrons discuter de vos besoins et vous proposer des solutions adaptées.

Articles recommandés